FR

EN

  • Art

09/05/2019

L’érosion et l’expansion exposés à l’EAC Paris

L’EAC est heureuse de vous présenter le dernier rendez-vous de sa Galerie Éphémère, l’exposition erosionEXPANSION qui se tiendra dans nos locaux à l’EAC Paris du 14 au 18 mai 2019 (entrée libre).

 

 

Les thèmes de l’érosion et de l’expansion

Pour cette exposition, nous sommes heureux d’accueillir les œuvres de 33EMYBW + BYSANZ + FANGYANG, Stefano Bosis, Murielle Jean-Claude, Badis Kasdali, Fiona Omnès, Sara Ortolani et Lu Wang. Tous les artistes ont travaillé en étroite collaboration avec le Pop-up Curators Collective afin de développer l’exposition autour des deux thèmes centraux de l’érosion et de l’expansion.

Des écrits de Michel Foucault sur la fragilité de l’identité dans « Le sujet et le pouvoir » (1983) aux théories de Stephen Hawking sur l’expansion de l’univers, les thèmes jumeaux de l’érosion et de l’expansion sont des sujets d’examen dans tous les domaines de la recherche intellectuelle. Alors que l’érosion et l’expansion sont des antonymes, dans notre univers actuel, ces phénomènes existent souvent dans une relation réciproque, l’un après l’autre. L’expansion ne peut se faire sans érosion, et inversement, et ce concept est déterminant pour expliquer tout un processus de création. Tous les artistes présentés dans cette exposition ont dans leurs oeuvres un processus artistique qui érode et élargit des frontières.

Dans erosionEXPANSION, chacun des artistes explore les deux concepts à travers différents cadres tels que l’identité, les conventions et le terrain. À première vue, l’entropie et le chaos inhérents à l’érosion et à l’expansion peuvent sembler dérangeants, mais ils sont des sous-produits nécessaires du mouvement, le moteur de la création.

 

En tant qu’exposition collective de jeunes artistes issus de milieux et de processus très divers, l’exposition vise à effacer les frontières entre différents horizons et visions du monde, en ouvrant de nouveaux espaces et des voies de développement créatif.

Les œuvres

33EMYBW + BYSANZ + FANGYANG présentent Untitled, une installation vidéo en 3 parties qui présente un univers fantasmagorique entre post-age, SF et SM organique. Les pistes audio et visuelles sont combinées dans une extension de notre espace, dans lequel le virtuel vient éroder les limites de ces mondes.

Chez Stefano Bosis le processus d’expansion prend corps dans l’énergie de son geste qui vient rajouter en même temps qu’il efface. Donnant l’impression que l’erosion et l’expansion se font simultanément.

La sculpture de Murielle Jean-Claude, Untitled, explore le lien entre la mode et la psychologie humaine et le corps, esthétisant les points de vue fonctionnels sur le vêtement. Le silicium et le latex imitent la peau mais piègent le corps humain à l’intérieur. C’est une nouvelle fragilité de l’identité contemporaine qui s’expose.

Badis Kasdali, quant à lui, évacue tout arrière plan culturel ou contextuel. Sa nouvelle sculpture réalisée spécialement pour l’exposition évoque le langage du rituel dans un rapport à la matière jusque-là inconnu.

Fiona Omnès présente une nouvelle installation qui exprime sa volonté de maintenir les liens avec le passé tout en forgeant une nouvelle sensibilité au territoire. Par le « plagiat » et le « recyclage », elle tente d’équilibrer son statut d’artiste tout en refusant de rechercher la nouveauté.

Les nouvelles peintures de Sara Ortolani examinent comment le fait de retirer une pièce de certains éléments esthétiques – en érodant le sens originel – se développe et se transforme en une œuvre secondaire. Ce que ses photographies perdent en figuration elles le gagnent en abstraction.

C’est dans les œuvres de Lu Wang, Silence of the Plants, que le phénomène de l’érosion est le plus physiquement perceptible. Immergées dans des rivières, ses créations textiles portent la traces de cette altération, illustrant les effets de l’érosion naturelle.

 

Biographies d’artistes

 

33EMYBW

Né en 1982 en Chine, 33EMYBW est actuellement basé à Shanghai. 33EMYBW a un penchant pour les sons étranges et dérangeants. Beaucoup de ses pistes sont auto-publiées, telles que «EMSYGYDL» ; elles contiennent des échantillons de son déformés et des timbres extra-terrestres.

Fang Yang

Né en 1996 en Chine, Fang Yang vit et travaille actuellement à Shanghai. Fang Yang est diplômé du Shanghai Visual Arts College en 2018.

Bysanz

Né en 1997 en Chine, Bysanz est basée à Shanghai et à Londres. Designer et styliste, Bysanz est étudiante à Central Saint Martins. L’artiste a lancé son projet personnel «Civilized Pussy» en 2017, a exposé à l’exposition Slime Engine en 2018 et a conçu des costumes pour Ye Funa: From Hand to Hand à Nottingham Contemporary en Angleterre.

Stefano Bosis

Né en 1979 en Italie, Stefano Bosis est actuellement basé à Berlin. Le travail de Bosis a été exposé dans diverses expositions individuelles et collectives en Europe.

Murielle Jean-Claude

Née en 1994 en France, Murielle Jean-Claude vit et étudie à Paris. Murielle Jean-Claude a suivi un cours d’art préparatoire à LISAA (Paris) et à MANAA (Paris) en 2012, puis un BTS graphic design à l’Initiative et a obtenu un diplôme lui permettant de se spécialiser dans le secteur de la mode. Depuis 2016, Murielle Jean-Claude est étudiante à l’École nationale supérieure d’art de Paris Cergy.

Badis Kasdali

Né en 1996 à Paris, Badis Kasdali est actuellement basé à Paris. L’artiste a obtenu son baccalauréat en design graphique et poursuit actuellement des études de philosophie. Les œuvres de Badis Kasdali sont centrées sur l’identité culturelle à l’ère de la mondialisation.

Fiona Omnès

Née en 1996 à Paris, Fiona Omnès est actuellement basée à Bruxelles. Fiona Omnès est actuellement étudiante à l’École des recherches graphiques de Bruxelles et a participé au spectacle trans / frontière interscolaire au MUCEM, à Marseille, en mars 2018, et à This Mountain is not a Mountain au MAGA de Bruxelles. Mai 2018. L’artiste participera à l’exposition Isengard à la galerie Putsch à Bruxelles en février 2019.

Sara Ortolani

Née en 1990 en Italie, Sara Ortolani vit et travaille à Londres. Sara Ortolani est illustratrice et éducatrice. Elle est titulaire d’un diplôme en design de communication de l’Université d’architecture de Venise et d’une maîtrise en illustration et médias visuels du London College of Communication.

Lu Wang

Né en 1990 en Chine, Lu Wang vit actuellement à Paris. Lu Wang est récipiendaire de la bourse du China Scholarship Council, et ses œuvres ont été exposées dans de nombreux spectacles de groupes en Chine ainsi que dans plusieurs galeries en France.

Pop-up Curators Collective est un groupe de jeunes conservateurs du patrimoine issus d’un contexte académique commun. Tous issus de milieux différents, ces quatorze professionnels en développement sont liés par un lien générationnel et par leur passion pour les questions inhérentes à l’humanité depuis ses débuts : éphémère et développement, Erosion et Expansion.

 

Informations pratiques

Exposition erosionEXPANSION du 14 au 18 mai 2019
Rendez-vous le mardi 14 mai de 18h à 20h pour le vernissage. Un catalogue vous sera transmis lors de ces temps d’exposition.

EAC
33 rue de la Boétie – Paris VIII
Métro Miromesnil (ligne 9, ligne 13), Bus 28, 32, 80
Tel : 01 47 70 23 83

galeriesephemeres@ecole-eac.com

 

Nos journées portes ouvertes arrivent ! 

 

Partager :